Jiu-Jitsu


Art martial : Jujitsu

Le Ju-jutsu (Jiu-jitsu) est un art martial japonais, assimilé à une forme de Lutte.


Il est élaboré de manière collective surtout à partir des XVIe et XVIIe siècles, concernant à la fois le combat à mains nus et le combat armé, et fondé sur un principe généralement dénommé Ju.
Selon la tradition des arts martiaux japonais, le terme Ju fait référence à un effort d'intégration à un milieu, d'adaptation à une situation, de mise en harmonie avec l'environnement.



Les origines du Ju-jutsu


Les origines du Ju-jutsu semblent, de nos jours encore, mal connues. Pour certains, le Ju-jutsu est d'origine chinoise et il fût directement influencé par le Kung-fu (Boxe Chinoise) et le Shuai-jiiao (Lutte Chinoise). Quelques chercheurs vont jusqu'à prétendre qu'il fut créé par des Chinois sur le sol japonais. D'autres considèrent au contraire le Ju-jutsu comme une création typiquement japonaise. D'autres encore avancent l'hypothèse d'une double influence, chinoise et japonaise.
Quoiqu'il en soit, le Ju-jutsu tel qu'il s'est développé au Japon durant les périodes Tokugawa (1603-1867) et Meiji (1868-1911) est bien le produit d'une culture spécifiquement japonaise. Longtemps avant l'apparition des premières grandes écoles officielles comme la Takénouchi-tyû ou la Yôshin-ryû (qui sont parmi les plus connues en Occident), existaient dans l'archipel nippon de nombreuses écoles qui enseignaient de manière régulière un grand nombre de techniques qui prendront, vers XVIIe siècle, le nom de Ju-jutsu.
Au cours du XVIIe siècle donc, le terme Ju-jutsu apparaît de manière systématique, et il est utilisé parallèlement à ceux, de Genkotsu, Hakuda, Kogusoku, Tai-jutsu, Wa-jutsu, ...

Art martial : Jujitsu Les écoles de Ju-jutsu durant l'époque le Japon féodal et post-féodal enseignaient un large éventail de techniques de saisies, contre-saisies, projections, luxations, strangulations et immobilisations, puisant partiellement leurs sources dans les arts martiaux chinois, ainsi que dans le Sumai, le Sumô, le Yoroikumi-uchi (Grappling en armure), le Kumi-uchi (Grappling en tenue civile), etc... Certaines écoles, comme la Tenshin-shinyô-ryû, accordaient une importance particulière aux techniques de frappes. Afin d'augmenter la puissance et l'efficacité de leurs techniques de frappes, de nombreuses écoles de Ju-jutsu utilisaient de petites armes de métal ou de bois, souvent dissimulées dans la ceinture ou les plis des vêtements : poinçons, aiguilles, poignées métalliques, ergots fixés à des bagues, petits crochet, etc... D'autres armes encore, plus ou moins classiques, venaient compléter l'arsenal des maîtres de Ju-jutsu qui, d'une manière générale, avaient en commun la nécessité de pouvoir affronter un adversaire armé d'un sabre. De fait, lors de son introduction en Occident, le Ju-jutsu véhicula surtout l'image exagérée des anciens samouraïs qui, parfois démunis de leurs armes, devaient affronter à mains nues leurs ennemis du champ de bataille, armés de sabres.

Plus prosaïquement, le Ju-jutsu traditionnel, dont les écoles étaient parfois proches de celles du Nin-jutsu, s'est développé en tant que complément Grappling des écoles d'escrimes. Au cours de la Période Tokugawa, il est entré au sein des services de police, dans le but de permettre aux fonctionnaires de neutraliser les suspects, dans ce cas, toutefois, il convient de préciser que le système était surtout efficace à condition que plusieurs policiers agissent ensemble sur un seul individu.
Les compétitions de Ju-jutsu, aujourd'hui très à la mode à travers le monde, datent de l'époque féodale, durant laquelle certains seigneurs faisaient s'affronter différentes écoles lors des rencontres publiques.
Au XIXe siècle, l'action très habile de Jigôrô Kanô pour promouvoir le Judo du Kôdôdan eut pour conséquence d'accroître le déclin du Ju-jutsu. Mais l'histoire a repris ses droits et aujourd'hui, on assiste à un véritable renouveau du Ju-jutsu, sous toutes ses formes et dans tous les pays, tandis qu'un Japon même, celles des anciennes écoles qui ont survécut sont parfois considérées comme des Trésors Nationaux.





Annuaire des clubs de Jiu-Jitsu dans votre ville :

Jiu-Jitsu Aix En Provence
Jiu-Jitsu Amiens
Jiu-Jitsu Angers
Jiu-Jitsu Avignon
Jiu-Jitsu Besançon
Jiu-Jitsu Béziers
Jiu-Jitsu Bordeaux
Jiu-Jitsu Brest
Jiu-Jitsu Caen
Jiu-Jitsu Cannes
Jiu-Jitsu Clermont Ferrand
Jiu-Jitsu Dijon
Jiu-Jitsu Grenoble
Jiu-Jitsu Le Havre
Jiu-Jitsu Le Mans
Jiu-Jitsu Lille
Jiu-Jitsu Limoge
Jiu-Jitsu Lyon
Jiu-Jitsu Marseille
Jiu-Jitsu Metz
Jiu-Jitsu Montpellier
Jiu-Jitsu Mulhouse
Jiu-Jitsu Nancy
Jiu-Jitsu Nantes
Jiu-Jitsu Nice
Jiu-Jitsu Nimes
Jiu-Jitsu Orléans
Jiu-Jitsu Paris
Jiu-Jitsu Pau
Jiu-Jitsu Perpignan
Jiu-Jitsu Poitiers
Jiu-Jitsu Reims
Jiu-Jitsu Rennes
Jiu-Jitsu Rouen
Jiu-Jitsu Saint Etienne
Jiu-Jitsu Strasbourg
Jiu-Jitsu Toulon
Jiu-Jitsu Toulouse
Jiu-Jitsu Tours
Jiu-Jitsu Villeurbanne