LE YOSEIKAN BUDO


Art martial : Yoseikan-Budo

Art martial élaborée en France en 1970 pat Hiroo Mochizuki et englobant diverses disciplines orientales et occidentales


Le Yoseikan Budo est une synthèse de styles de combat à mains nues japonais (Judo, Aikido, Karate) et occidentaux (boxe anglaise, boxe française). Sur le plan du combat à mains nues, le Yoseikan Budo développe un ensemble varié de techniques de percussions, saisies, projections, luxations et strangulations. A côté des techniques de combat sans armes sont également étudiées des méthodes avec sabre (Iai-jutsu, Ken-jutsu) et des formes d'assauts sportifs avec protections. Mochizuki Hiroo, qui s'est établi dans le sud de la France, tente également de promouvoir les anciennes techniques de tir à l'arc à cheval (Yabusame). Le Yoseikan Budo connait lui même une scission entre son fondateur et certains de ses disciples opposés à sa conception d'un art martial en perpétuelle évolution. Celui-ci repose essentiellement sur le principe d'une "énergie ondulatoire" transmise dans les techniques de frappe pour en augmenter l'efficacité et enseigné dans le Kata Tanto-happo créé par son fondateur.
Le Yoseikan Budo a donné naissance à d'autres disciplines, notamment le Nippon Budo de Mitsuru Watanabe et le Kitudô de Manuel Marti. Ce dernier a étudié le Yoseikan Budo et le Nippon Budo sous la direction de Mitsuru et Haruyoshi Watanabe. Il pratiqua aussi la Boxe Anglaise, la Lutte Gréco-romaine et la Lutte Libre. En 1994, il crée son propre système, dans lequel il reprend le principe des compétitions du Yoseikan Budo.