LE TAIKIKEN


Art martial : Taikiken

Le Taikiken est un art martial créé par Ken'ichi Sawai. Considéré à l'origine comme une version japonaise du Hing-yi-k'iuan chinois, le Taikiken est aujourd'hui reconnu comme une discipline à part entière


Ken'ichi Sawai (1903-1988) étudia le Judo sous la direction de Sanpô Toku et de Kyûzô Mifuné, le Kendo sous la direction de Takaharu Naitô, le Ju-jutsu au Butokuden de Kyôto, et le Iai-dô. A l'âge de ving deux ans, il était déjà 5e dan de Judo. En 1931, Sawai se rend à Pékin, où il sollicite une rencontre avec Wang Siang-Tchai, le fondateur du Ta-tch'eng-k'iuan. La confrontation entre les deux hommes a donné lieu à de multiples témoignages. Sawai lui-même témoigne que tout d'abord, il affronte Wang à mains nues. Chaque fois que le Japonais tente de saisir son adversaire, il est projeté en arrière et se retrouve sur le sol. Lorsqu'il tente de le frapper , ses attaques ne rencontrent que le vide et il est de nouveau projeté. Sawai, en accord avec Wang, décide alors d'engager un combat aux bâtons. Là encore, le Japonais doit reconnaître la supériorité du maître chinois, dont il sollicite alors l'enseignement.
Dans un premier temps, Wang oriente Sawai d'abord vers Yao Tsong-Siun, avant de l'accepter enfin comme disciple. De retour au Japon en 1947, Sawai, suivant les conseils de Wang, fit sa propre synthèse des différents enseignements reçus, japonais et chinois, pour créer une discipline nouvelle : le Taikiken.
Parmi les adeptes du Budo japonais, survivants d'une guerre sanglante, Sawai tenait une place un peu marginale par son art et sa conscience particulière des valeurs. Mais on attitude sincère et passionnée a contribué à redresser celle de certains budôkas d'après-guerre au Japon. Sawai âgés de soixante-quinze ans dominait au combat des disciples âgés d'une trentaine d'années. Sawai précise lui-même : "En vieillissant on s'affaiblit à partir des jambes et avec des jambes faibles, l'art martial meurt. Mais le simple renforcement musculaire n'est efficace que pour marcher et n'est pas très utile pour l'art martial".