LE THAING BANDO


Art martial : bando

Appellation générique des techniques de combat connues en Birmanie, avec armes (Banshay) ou à main nue (Bando).


S'y rattachent également la boxe (Lethwei) et la lutte (Naban). La légende fait remonter les origines des arts martiaux birmans au règne des Pyu il y a 2000 ans, probablement à partir de monastère (Kyaung). L'occupation britannique entre 1833 et 1939 entraîna leur déclin et des transferts vers la Thaïlande. Ce qui resta des pratiques locales se mélangea pendant la Seconde Guerre Mondiale avec des éléments techniques venus du Ju-jutsu et de l'Aikido introduits par les troupes d'occupation japonaise. En mars 1946 fut fondée la National Bando Association, présidée par U Ba Than Gyi et ce fut le signal du renouveau. L'un des plus grands experts actuels de Bando est Maung Gyi, né en 1923, fils du précédent et installé aux Etats-Unis depuis 1960. L'arme symbolique du Bando et du Thaing est le Kukri, mais il y a aussi le Dha (sabre sans garde), la dague, la lance, le bâton, ...

Les techniques du Bando sont codifiées sous des formes animales. Les imitations de comportements du monde animalier se déclinent sous une trentaine d'animaux différents, et font apparaitre un grand variété de mode de combat comme les percussions, les soumissions, les projections ...