LE KALARIPAYAT


Art Martial - kalaripayat

Art martial indien, plus spécifiquement originaire de la région de Karaka et dont la première élaboration semble antérieure à l'ère chrétienne.


Le Kalaripayat se décompose traditionnellement en deux style distincts, le style du nord et le style du sud, qui développent chacun une pratique à mains nues et une pratique avec armes. Le style du nord est surtout pratiqué par les Nayars de langue Malayalam qui se rattachent à la tradition culturelle Aryenne du nord de l'Inde. La pointe méridionale de l'Inde est habitée par une population qui parle le Tamoul et qui descend des premiers occupants de la région. C'est là que l'on pratique le style du sud. Le Kalaripayat du nord se pratique dans un bâtiment. Les élèves pratiquent toujours à l'abri de ses murs, pour ne pas révéler les secrets de leur art.



Techniquement, le style du nord se caractérise par des sauts et des coups de pieds lancés très haut, de longues enjambées, une posture d'attente très ramassée, ainsi que par des coups et blocages avec le bras et la main presque complètement tendus. Les exercices d'échauffement sont particulièrement épuisants. Le style du nord possède également en propre toute une gamme d'enchainements de mouvements, armés ou non, les Suvadus et plusieurs techniques respiratoires, probablement empruntées au Yoga.
Le Kalaripayat du sud se pratique souvent dehors pendant la journée. Certains maîtres utilisent comme terrain d'entrainement une sorte de fosse. Le style du sud fait davantage appel aux mouvements circulaires et il a peut-être l'air plus frustre que celui du nord. Les coups et blocages s'effectuent généralement avec la main ouverte et le bras fléchi, les sauts et coups de pieds en hauteur sont rares, la posture d'attente plus haute et mieux assurée.

Alors que les Septentrionaux cherchent surtout la perfection de la forme, les Méridionaux visent l'efficacité et la force.

La pratique à main nue du Kalaripayat repose sur la science du Marma-adi, qui est l'art secret d'attaquer les points vitaux et sur l'Ayurvedic, qui est la médecine traditionnelle indienne. Les techniques de base reposent sur une série de huit positions imitées des animaux : position de l'éléphant, du cheval, du lion, du serpent, du sanglier, du coq, crocodile et paon.
La pratique armée utilise, quand à elle, un arsenal très varié qui comprend, entre autres : une canne en bambou, un bâton court, dague, sabre et bouclier, lance, épée, et autres armes diverses.