LE KALI-ARNIS-ESCRIMA


Art martial : Eskrima

Eskrima ou Kali-Arnis-Eskrima désigne aujourd'hui un ensemble d'arts martiaux philippins pratiqués avec et sans armes.


Le terme Kali désigne, dans le dialecte des Tagalogs, un modèle de sabre répandu dans les Philippines. Le terne Arnis de Mano ou Arnis, est plus spécifiquement originaire de l'ïle de Cebu. le terme Eskrima désigne toutes les formes d'escrimes aux armes blanches, mais l'Eskrima comprend également une pratique à mains nues.
L'Arnis est un art martial avec des traditions ancrées dans la culture et l'histoire des Philippines. La date exacte de son apparition reste incertaine. Elle remonterait cependant au début du XVIe siècle lors d'un combat historique qui opposa le roitelet de l'île de Mactan à Magellan, le célèbre navigateur espagnol. Ce roitelet, connu sous le nom de Lapulapu, était un grand chef guerrier.
Les traces historiques mettent en évidence l'art martial philippin par l'utilisation d'armes comme le simple bâton, les doubles bâtons, les lances, le long bâton, les couteaux, les sabres et d'autres armes spécifiques. Le père de Lapulapu, Datu Mangal, serait à l'origine de l'implantation de l'art du combat au bâton dans l'île de Mactan. Sri Batugong et son fils Sri Bantug Lumay auraient ensuite transmis ce savoir sur Cébu, une île voisine de celle de Mactan. Ce serait à partir de ce moment de l'histoire des Philippines que l'on aurait pris conscience de la naissance d'un art martial qui s'est transmis de génération en génération jusqu'à nos jours.

Le Kali-Arnis-Eskrima se compose de plusieurs styles, et parmi les principaux :

- Espada-y-daga : utilisant simultanément un sabre et une dague
- Solo-baston : utilisant un seul bâton long
- Sinawali : qui se pratique avec deux bâtons courts
- etc ...