LE KENDO



Art Martial - Kendo

Le kendo est "la voie du sabre", "l'art de combattre avec le sabre", évolution du ken-jutsu, et d'abord appelé Ken-no-michi et Gekken pendant la période Meiji (1868-1912).


Dès le XVIe siècle, la technique du combat avec le sabre, considéré comme l'âme du Samuraï, se teinta progressivement d'esprit Zen et se spiritualisa avec l'ensemble des arts martiaux (Bu-justu) en une époque où les guerres de clans avaient été interdites par les Tokugawa (1603-1868). Le début de l'ère Meiji (1868), avec la volonté de modernité affichée par le nouvel empereur Mutsu-Hito, fut un coup sévère pour la pratique des arts martiaux traditionnels, dont on ne voyait plus l'usage. L'armée impériale, conseillée par des instructeurs étrangers, s'équipait rapidement avec les armes à feu modernes, la féodalité était abolie et les Samuraï devaient rentrer dans le rang. Le Ken-jutsu faillit tomber dans l'oubli et une ordonnance impériale de 1876, en interdisant le port du sabre, supprimait le privilège séculaire du guerrier professionnel. Ce qui ne fut pas facile à accepter et plusieurs rebellions de Samuraï répondirent aux nouvelles directives, dont celle de Saigo Takamon, du clan Satsuma, en 1877, fut la plus terrible. Il y eut aussi la resistance de plusieurs experts au sabre qui continuèrent à enseigner et qui, parfois, furent sévèrement rappelés à l'ordre par les autorités.



Art Martial - Kendo Le signe du renouveau vint de Sakakibara Kenkichi (1830-1894) qui demanda aux autorités la permission de faire une tournée de démonstrations de Ken-jutsu à travers le pays, véritables spectacles, arguant de l'intérêt de la pratique pour le développement physique et mental de la jeunesse. La première de ces démonstrations eut lieu en avril 1873 dans le quartier d'Asakusa, à Tokyo, avec des experts comme Ozawa Makoto, Gawa Kiyotake, Nose Shinkichi. Il y en eut beaucoup d'autres, et l'intérêt revint pour les anciennes valeurs du Bushido qui avaient tout de même fait la grandeur du pays. Lentement les arts martiaux traditionnels reprenaient leur place, d'abord dans l'armée et la police, puis dans le nouveau système éducatif. En 1873 fut créée la Toyama Gakko, une école spéciale pour l'entraînement des militaires de la nouvelle armée impériale de l'empereur Meiji. Le ken-jutsu profita également de cette reprise, et évolua en Kendo. Dès 1879 un cours de ken-jutsu fut ouvert pour les membres de la police métropolitaine de Tokyo, et une première fois en 1886 une commission technique codifia une série de techniques sous forme d'un Kata. En 1895 fut créé à Kyoto le Butokukai.
Autour de 1900 Abe Tate utilisa le terme de Kendo pour se démarquer de celui de Ken-jutsu jugé trop guerrier, reprenant en fait un concept probablement déjà apparu au XVIIe siècle avec Abe Gorodaiyu et Yamagushi Renshi. En 1909 Watanabe Noboru créa la première Académie de Kendo à l'université de Tokyo. La fédération japonaise de Kendo apparut en 1910. Le renouveau était désormais là : en 1911 le Kendo fait partie des matières obligatoires dans le programme des écoles moyennes du Japon.

En 1912 un groupe d'éminents experts de diverses écoles crée le Teikoku-Kendo-no-kata du fut revu en 1917 pour devenir le Nihon-Kendo-kata, une séquence de 12 techniques dont 9 avec le grand sabre (O-dachi) et 3 avec le petit sabre (Ko-dashi). Dans les années 1930 le Kendo se développa rapidement avec la montée de l'ultra-nationalisme nippon et la tentation militariste. Après la défaite de 1945 le Kendo fut interdit par les forces d'occupation américaines, puis entre 1949 et 1952, une forme de compétition avec Shinai fut autorisée, mais le vrais Kendo devait se pratiquer en cachette. La Guerre de Corée améliorant les rapports entre les USA et le Japon, la pratique fut à nouveau autorisée et une nouvelle Fédération Japonaise de Kendo (Zen Nippon Kendo Renmei) mise sur pied. En 1962 le Kendo fur repris dans les programmes des collèges et lycées. Le premier tournoi international de Kendo eut lieu en 1967 à Tokyo. En 1970 eurent lieu les premiers Championnats du monde à Tokyo et à Osaka, ainsi que la création de la fédération de Kendo (I.K.F).






Annuaire des clubs de Kendo dans votre ville :

Kendo Aix En Provence
Kendo Amiens
Kendo Angers
Kendo Avignon
Kendo Besançon
Kendo Béziers
Kendo Bordeaux
Kendo Brest
Kendo Caen
Kendo Cannes
Kendo Clermont Ferrand
Kendo Dijon
Kendo Grenoble
Kendo Le Havre
Kendo Le Mans
Kendo Lille
Kendo Limoge
Kendo Lyon
Kendo Marseille
Kendo Metz
Kendo Montpellier
Kendo Mulhouse
Kendo Nancy
Kendo Nantes
Kendo Nice
Kendo Nimes
Kendo Orléans
Kendo Paris
Kendo Pau
Kendo Perpignan
Kendo Poitiers
Kendo Reims
Kendo Rennes
Kendo Rouen
Kendo Saint Etienne
Kendo Strasbourg
Kendo Toulon
Kendo Toulouse
Kendo Tours
Kendo Villeurbanne